l’histoire sur les tous premiers robots

                  LES TOUS PREMIERS ROBOTS

Ici je vais vous apprendre quelle était les tous premiers robots.Pour faire ça j’ai été voir sur plein de sites différents et j’ai essayé de rentre tous ça le plus clair.

                       Bon, aux tous début c’était des automates
Les automates dans l’Histoire
Dès l’Antiquité, on signale plusieurs automates, dont le pigeon volant d’Archytas de Tarente ou les fameuses scènes théâtrales animées de Héron d’Alexandrie.
Au XVIe siècle, Léonard de Vinci construisit le premier androïde capable de coordonner les mouvements de ses bras, de ses jambes et même de ses mâchoires. Au XVIIIe siècle – considéré comme l’âge d’or des automates – le célèbre canard de Jacques de Vaucanson, qui pouvait boire, se nourrir, caqueter, s’ébrouer dans l’eau, digérer sa nourriture et même… déféquer, a ébloui par sa complexité les spectateurs de l’époque.
Le canard de Vaucanson, 
disparu, a été reconstitué partiellement.
 Il est exposé actuellement à Grenoble.

Comment est fabriqué le canard de VAUCANSON
Ce canard artificiel de cuivre doré boit, mange, cancane, barbote et digère comme un vrai canard1. Les ailes étaient représentées, os par os, d’un mécanisme identique à ceux des vrais oiseaux. Il était possible de programmer les mouvements de cet automate, grâce à des pignons placés sur un cylindre gravé, qui contrôlaient des baguettes traversant les pattes du canard. Le mécanisme, placé dans l’imposant piédestal, était laissé visible par tous, dans le but de montrer la complexité du travail accompli.
                       
L’histoire du canard de Vaucanson
L’automate est d’abord exposé en 1744 au Palais-Royal. Il remporte un succès immédiat. La digestion de l’animal était le principal exploit. Le dispositif permettant de simuler la digestion et d’expulser une sorte de bouillie verte fait l’objet d’une controverse. Certains commentateurs estiment que cette bouillie verte n’était pas fabriquée à partir des aliments ingérés, mais préparée à l’avance. Ce point est soupçonné d’être une exagération de la part de Vaucanson, et Jean-Eugène Robert-Houdin, entre autres, le dénonce comme une mystification. Il reste possible que cette mystification n’ait eu lieu que pour les répliques du canard de Vaucanson, réalisées plus tard2. Quel que soit le fonctionnement de cette digestion, le reste du mécanisme reste très complexe, les ailes étant par exemple reproduites os par os. Des témoignages attestent que les mouvements du canard étaient d’un « réalisme quasi naturaliste »3.
Cet automate est acheté en 1840 par Georges Tiets, mécanicien4, mais il brûle en 1879 lors de l’incendie du musée de Nijni Novgorod. Il n’en reste que quelques photographies du milieu du xixe siècle.
Une copie est actuellement visible au musée dauphinois à Grenoble.

……………………………………………………………………………………………………………………………………………….

                               Le premier (vrai) robot

Mais bon on peut dire que les automates ce ne sont pas vraiment des robots : ce sont les ancêtres des robots 🙂 . donc j’ai énormément chercher sur internet pour trouver le premier vrai robot et je n’ai pratiquement rien trouvé je sais juste que le premier robot a été créé par Yasutaro Mitsui (un japonais)et que la photo a été photographier en 1932.

Est-ce qu’il sait faire autre chose que de faire peur?: je suppose mais


Je trouve que cette photo a vraiment un aspect mystérieux, légèrement malsain, non ? Son inventeur était sans doute loin de penser que des années plus tard, les robots pourraient arriver à un tel niveau de sophistication. Ou peut être imaginait il au contraire, qu’ils seraient presque des copies conformes plus performantes des humains….


This entry was posted in Actualité robotique. Bookmark the permalink.

4 Responses to l’histoire sur les tous premiers robots

  1. Très intéressant et bien écrit !
    Merci Super Robotiseur

  2. wikiziki says:

    Il est trop fort ce Vaucanson, inventer un canard qui fait caca, moi je dis bravo 🙂

    Blague à part, c’est une histoire bien intéressante et j’espère pouvoir en lire la suite prochainement … bon travail.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *